TERRESTRIAL ENERGY ANNONCE UNE COLLABORATION AVEC L’UNIVERSITÉ DU NOUVEAU-BRUNSWICK

 In Uncategorized

le 9 mars 2017

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

TERRESTRIAL ENERGY ANNONCE UNE COLLABORATION AVEC L’UNIVERSITÉ DU NOUVEAU-BRUNSWICK

Oakville (Ontario), le 8 mars 2017 – Terrestrial Energy, un fournisseur de centrales nucléaires avancées, et l’Université du Nouveau-Brunswick (UNB) ont conclu un contrat pour le travail de validation et de vérification du réacteur intégral à sels fondus (IMSRMC), une technologie révolutionnaire de l’entreprise. Ce contrat s’inscrit dans le programme des activités réglementaires que doit effectuer Terrestrial Energy avant le déploiement d’une centrale à IMSR.

L’UNB possède une longue et riche tradition de chef de file technologique et scientifique. Les installations du département de génie chimique de l’UNB répondent aux exigences de validation et de vérification de Terrestrial Energy. Le Centre de recherche sur l’énergie nucléaire (CREN), situé à Fredericton, est un institut de recherche universitaire qui entretient des rapports officiels avec les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC), la principale organisation de recherche nucléaire du Canada, qui compte du personnel sur place à l’UNB. Ces rapports permettent au CREN de mener des activités qui sont conformes aux normes de réglementation nucléaire.

Les travaux sur l’IMSR à l’UNB et au CREN sont dirigés par William Cook, professeur en génie chimique à l’UNB et directeur du CREN. M. Cook détient un doctorat en génie chimique de l’UNB.

« Nous sommes ravis de notre engagement auprès de Terrestrial Energy, affirme M. Cook. Tout le monde ici est heureux de participer à ce projet d’origine canadienne au potentiel énorme qui pourrait ouvrir une nouvelle ère d’énergie propre à l’échelle industrielle. Les étudiants de l’UNB profiteront grandement de leur exposition à la technologie de réacteur intégral à sels fondus de Terrestrial Energy. »

L’année dernière, M. Cook et son équipe au CNER ont terminé la deuxième phase du travail de recherche et développement pour l’élaboration d’un réacteur refroidi à l’eau supercritique (RESC) en vue du Forum international Génération IV (GIF). Ils sont impatients de se pencher sur l’IMSR de Terrestrial Energy, une autre filière de réacteur reconnue par le GIF.

« L’UNB est bien placée pour répondre aux besoins de programme de travail sur l’IMSR, compte tenu de son expérience avec le programme de RESC et l’intégration des LNC dans leurs installations de génie nucléaire », mentionne David LeBlanc, directeur de la technologie de Terrestrial Energy. « Nous nous réjouissons des possibilités à long terme de notre collaboration avec l’UNB et la province du Nouveau-Brunswick, notamment en raison de la solide chaîne d’approvisionnement nucléaire amenée par la centrale nucléaire de Point Lepreau au Nouveau-Brunswick. »

À propos de Terrestrial Energy

Terrestrial Energy s’appuie sur sa technologie de réacteur intégral à sels fondus (IMSRMC) pour mettre au point un réacteur avancé. L’IMSR constitue une véritable innovation en matière de sécurité, de coût et de fonctionnalité. Elle offrira des solutions énergétiques sécuritaires et fiables pour la production d’électricité, en plus de fournir de l’énergie pour la production de chaleur industrielle, ce qui élargira les possibilités d’application de l’énergie nucléaire bien au-delà de son empreinte actuelle.  Fort de ce profil, l’IMSR pourrait mener à la décarbonisation rapide du système d’énergie primaire à l’échelle mondiale en remplaçant les combustibles fossiles sur un vaste front. Cette technologie est complémentaire aux sources d’énergie renouvelables et idéale pour les systèmes d’énergie distribuée sur les réseaux existants. Fondé sur la technologie novatrice et éprouvée de réacteur à sels fondus, l’IMSR fera son entrée sur les marchés mondiaux dans les années 2020. Terrestrial Energy USA Ltd est une société affiliée mettant au point une technologie d’IMSR qui sera déployée sur le marché américain.

À propos du département de génie chimique de l’Université du Nouveau-Brunswick

L’Université du Nouveau-Brunswick (UNB) est la plus ancienne université de langue anglaise du Canada. Fondée en 1785, l’université multicampus possède un riche héritage et une approche dynamique axée sur l’innovation, l’apprentissage expérientiel et l’entrepreneuriat.  L’UNB compte en ses murs près de 10 500 étudiants en provenance d’une centaine de pays, tandis que des milliers d’autres personnes dans le monde suivent des cours de l’UNB en ligne ou au sein d’un établissement partenaire. L’UNB contribue considérablement à la province : elle a une incidence économique annuelle d’environ 1,2 milliard de dollars sur l’économie provinciale, ce qui équivaut à 4,5 % du produit intérieur brut du Nouveau-Brunswick. www.unb.ca

Personne-ressource :

Bruce Carlisle
Terrestrial Energy
Téléphone : 415-637-4037
Courriel : bcarlisle@terrestrialenergy.com

Site Web : www.terrestrialenergy.com
Courriel : info@terrestrialenergy.com

Personne-ressource :
Brian Smith, Terrestrial Energy
Téléphone : 416-822-3130
Adresse électronique : bsmith@the-lanes.ca

Médias sociaux
Facebook : TerrestrialMSR
Twitter : TerrestrialMSR
YouTube : Terrestrial Energy
LinkedIn : TerrestrialEnergy
Google+ : TerrestrialEnergy

Mots clés
Petit réacteur modulaire
Réacteur à sels fondus
Réacteur avancé
Décarbonisation

Leave a Comment